Raconter le patrimoine, donner voix et corps

à ses trésors inanimés. 

UNE 

IMMERSION

C’est en résidence que nous rencontrons ces pièces uniques, et découvrons ainsi leurs réalités historiques. Conservateurs, historiens et spécialistes nous accompagnent dans nos recherches. 

Ainsi, comment créer un rapport sensuel, instinctif à ces fragments de civilisation pour ainsi les mettre en lumière dans un contexte de création contemporaine ? 

Pour cela nous avons créé une équipe pluridisciplinaire, dont le premier élan serait la photographie, l’image animée et la mise en scène. 

CÉDRIC MATET

Portraitiste Plasticien

Portraitiste contemporain, Cédric Matet est diplômé en design et en photographie au sein de l’école de l’image les Gobelins. Il est, tour à tour illustrateur, directeur artistique, scénographe. 

 

En 2010, il reprend ses études au Conservatoire National des Arts et Métiers en aménagement du territoire, ce qui lui permet, dans sa création, d’explorer la ville, l’« urbanité », le territoire et la carte. 

En 2016, il se lance dans un projet autour du corps avec des danseurs, des musiciens et des sportifs : « L’étoffe même du corps ». Il réalise, avec la photographe Hélen Martres, une résidence à l’Agora, la Cité internationale de la danse de Montpellier. Ces 4 dernières années, il s’engage dans la construction de chroniques de villes méditerranéennes telles que Casablanca, Tanger, Beyrouth et Montpellier pour lesquelles il réalise des portraits allégoriques et glane des témoignages sur l’identité, la migration et l’appartenance. 

 

Il compose en collaboration avec une artiste sonore et des danseurs chorégraphes migrants, l’installation 

« Les Passagers » pour la Nuit Blanche 2017 à l’Institut du Monde Arabe.

 

Enfin, en 2020, il travaille sur une série de portraits des professionnels du Foyer de l’enfance de Montpellier et une deuxième, plus importante, produite durant la période de crise de la Covid-19 au sein du CHU de Montpellier

JANE KLEIS

Vidéaste, Artiste

Jane Kleis découvre la photographie argentique à l'âge de 12 ans. Très vite, elle explore et s'intéresse aux portraits - portraits de femmes et d'hommes, de villes, d'objet. Son intérêt pour la matière, la texture et les effets visuels la poussent à mêler plusieurs disciplines. 

Elle présente ses premières expositions à 20 ans, où elle mêle photographies et peintures à travers une série de portraits "emmurés". 

C'est aux côtés de l'artiste Barbara Schroeder qu'elle explore la vidéo. Découvrant l'image animée de la matière, elle débute alors une série de portraits immersifs d'artistes contemporains. 

En 2018, elle rejoint la compagnie Vent Debout en tant que photographe et vidéaste pour laquelle elle conçoit et réalise notamment les dispositifs scénographiques de videomapping. 

En 2019, elle s'associe au collectif Klink! et contribue à la réalisation de pièces visuelles et sonores pour la série  "Extrapolations". Travail exploratoire sur la perception et l'interprétation d'une matière brute : l'improvisation musicale.

En 2021, elle suit les artistes de la prochaine exposition du Centre Tignous d'Art Contemporain de Montreuil dans leur travail de création  afin de transmettre la  genèse du projet in situ à des fins de médiation culturelle. 

LUC PARAT

Motion Designer, Réalisateur, Sculpteur

Luc Parat réalise pour le secteur privé des films publicitaires grâce à la maitrise de différents savoir faire : habillage vidéo, illustrations, modélisation 3D, hologramme, réalité augmentée, sound design.

A partir de  2015 il travaille avec des acteurs du secteur culturel :
En 2015 il collabore avec la société Adrénaline Studio sur des mises en scène holographique pour la tournée de Stromae et Othilie.

Il s’associe à l'artiste Séverine Fontaine en  2016 sur le projet Regard, en tant que chargé de la mise en scène et des projections vidéos dans le cadre d'une résidence au centre national des écritures du spectacle de Villeneuve-lez-Avignon.

Il est en charge de 2017 à 2019 des teasers présentant l'ensemble des expositions de la Maison Européennes de la Photographie.

Toujours en collaboration avec Séverine Fontaine il réalise en 2017-2018 Lamparium, une expérience visuelle et musicale produite par la Société des Arts Technologiques de Montréal sur le rapport entre homme et lumière.

Il participe à la mise en scène du projet Light me à l’occasion de l’Édition 2019 de la fête lumières de Lyon.

En parallèle à son travail de motion designer, il travaille la sculpture et plus précisément la céramique. Il développe un langage organique, travaillant sur le monde végétal, le rituel et le passage du temps.
Du glanage en forêt en passant par l'élaboration des émaux à base de fer et de cendre, il pétrifie des forets, coquilles, graines, ossatures imaginaires.

laissant à la part du feu la cristallisation du rendu final.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Flickr Icon